Le feutrage, inspiration du passé!

On dit que le feutre est certainement le premier textile fabriqué par l’homme. On parle de 6000 ans avant JC. La laine feutrée a toujours accompagné l’humain pour le tenir au chaud. Le feutre n’est pas une étoffe tissée mais s’obtient à partir de laine cardée ou peignée sous l’effet conjoint de l’eau, du savon, de friction et de frottement qui font que les fibres s’entremêlent et se soudent l’une à l’autre pour former ce matériau unique qui s’utilise comme un tissu. L’utilisation est pratiquement infinie.

Selon la littérature, le feutrage à l’aiguille remonte aux années 80. Le feutrage à l’aiguille ressemble beaucoup à de la sculpture mais avec de la laine cardée comme matière. Le fait de piquer la laine permet aux fibres de s’accrocher et de se mélanger entre elles, formant ainsi une masse solide.

C’est en suivant une formation pour feutrer un foulard que mon intérêt a débuté. Au fil du temps, j’ai découvert le feutrage à l’aiguille. Maintenant, je mélange les techniques et j’essaie continuellement de nouvelles manières de faire. C’est un grand moment de création, de méditation et de bien-être.

J’utilise principalement la fibre de nos alpagas de notre ferme qui composent entre 80 à 90 % des pièces. La laine mérino de différentes couleurs me donne des possibilités infinies de création. La douceur de la fibre d’alpaga est présente en grande quantité avec une laine de mérino offrant de la solidité à la création.

Chaque pièce est réalisée dans une énergie positive et du sentiment d’offrir une pièce unique dédiée à une personne qui l’est tout autant.

Il est possible de voir toutes mes pièces dans la boutique sur le site internet. Je me laisse porter par le temps pour réaliser une pièce. Je crée tout simplement et me laisse aller au gré de la fibre et à l’inspiration du moment présent.